La flemme des carottes

Le social dépressif. Oui, les jeunes sont plus dépressif que les générations d’avant. Le phénomène s’explique par toutes sortes d’hypothèses. En voici quelque unes: idée de perfection, pression indirecte des influenceurs, glorification continuelle d’une parfaite(fake) réalité… Résultat: les jeunes sont angoissés et surmenés.Or, il s’avère que cette angoisse résulterait non seulement des réseaux sociaux , mais aussi… des parents.
Et oui ces chers parents de petits lapinous milléniaux sont à blâmer.

Protéger

À force de couver et de materner les enfants – soit dit en passant c’est d’un égoïsme parental- les pauvres lapinous ne peuvent se défendre. Tu les mettraient en forêt et ils se creuseraient un trou de terre en plongeant la tête première dedans, comme l’autruche effarouchée.

Or, les lapinous au poil doux et aux oreilles sensibles, n’ayant jamais manqués de carottes, décident de changer les choses (leur nid douillet?). Attention on ne rigole plus, les lapinous jettent leurs choux gras. Ils veulent s’affirmer et se construire une identité (ils vont chercher ailleurs qu’à l’intérieur d’eux-mêmes évidemment). Ceux-ci décident de…REVENDIQUER! Hmm…manifestons pour… un meilleur soin des koalas en captivité qui vivent au Nord de l’Australie occidentale khurde. Allons monopoliser la Place-des-arts en bloquant la circulation du Centre-Ville! Lets do it guys! #freethemall #theydeservethebest #fairtradeforkoalas #lgbtq+ #libertédexpression

Trève de plaisanterie. Les Lapinous ont de sérieux problèmes. Ils trouvent le passage de l’adolescence à la vie adulte d’une extrême complexité. Leur soyeuse fourrure se ternie à l’idée de quitter la tanière familiale. Et en plus ils sont surmenés par un deuxième monde ( le plus important d’ailleurs):
Le monde virtuel.

Oh combien il faut être intéressant, léché, beau et enviant.
Il faut être the Top.

Certaines personnes sont tellement obsédées par leur apparences qu’elles vont jusqu’à se faire chirurgier la face pour ressembler à leur photo de filtre-beauté-qui-change-la-morphologie. De ces pratiques narcissiques, résulte un trouble de dysmorphie du corps. Accro à leur image physique, ces lapinous sont dégoûtés d’eux-mêmes. Et pour qui et pour quoi ?

Looney Tunes / Characters - TV Tropes

Le fame ? La reconnaissance des pairs ? Pfff… c’est pathétique non ? Un pâturage de petit lapinous guindés dont la seule préoccupation est d’avoir le pelage le plus unique et le plus beau et le plus liké de toute la gang de lapinous du monde.


Hey. Là, ça va faire la société narcissique. Puis vous autres, les instafamous-influenceurs-machins, grossissez-vous un cerveau à la place de vos fake tits!  Gang, il faut R-É-F-L-É-C-H-I-R.

L’évolution mes amis, est d’une extraordinaire complexité.

Bien à vous,

A.C.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. noemieleduc dit :

    Enfin de la franchise! Ça fait du bien de voir quelqu’un qui dit tout haut ce que plusieurs pensent tout bas!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s